Sélectionner une page

Rencontre avec Jonas.

Jonas, c’est lui. J’avais dit que je ne balançais pas les partenaires en retard (j’ai vraiment dit ça ?) mais là encore je suis obligée, cela fait partie du charme.

Alors voilà, mon premier contact mail avec Helvetiq s’est fait avec Hadi, le fondateur. Hadi a grandi à Lausanne, ses racines sont algériennes. Il a bachoté pour sa demande de naturalisation et c’est ce qui l’a amené à créer un jeu qui permet de tester ses connaissances sur le pays de manière amusante.
Mais revenons à nos moutons et surtout à Jonas (qui aura donc un retard – annoncé – de 6 minutes exactement).

Son co-working avec Baabuk

Il me précise qu’à son arrivée dans la boite, il y a 2 ans, ils étaient 3, ils sont maintenant 8. Bon d’accord (et BRAVO !). Je m’attendais à un RDV assez formel, et non dans un local dont il n’a pas la clé, en co-working, où je retrouve comme voisin Baabuk en préparation de la collection automne hiver 2017 : « c’est pas facile de renouveler les collections », m’annonce la fondatrice de la marque Baabuk, avec qui je suis en contact mail depuis 1 mois.

Certes, chère entrepreneuse. Vous devez savoir que vous représentez une des rares marques de textile/chaussures qui sera chez BRAVO. Pour les raisons évoquées. Je vous dois d’ailleurs une confidence : vous avez l’air de gérer ça avec un professionnalisme à toute épreuve et non comme quelqu’un qui a lancé son business il y a à peine 3 ans… (ce couple me fait rêver). Galina part en coup de vent quelques minutes plus tard. Je sais déjà que nous nous rencontrerons à nouveau dans quelques temps.

La fièvre du jeu

Retour vers Jonas et la table qui nous accueille (dont le plateau est dans un équilibre précaire).
Jonas sort une plaquette de présentation, un catalogue, assez bien fait, qui explique les livres puis les jeux. Les jeux. Les intrigues, les devinettes, les règles du jeu, les astuces, les péripéties, les tests, les connaissances.

Et là, Jonas est déjà entré en scène. Jonas n’est pas un commercial qui parle de marges ou de délais de commandes (même s’il a les réponses), il n’est pas là pour ça.

Il est là pour expliquer les règles du jeu et esquisser un début de partie – mais là je regrette Jonas, je sais que je mets souvent des défis timing incroyables mais pour le coup, je pense que cette partie-là, on ne va pas pouvoir la jouer, là, maintenant, j’ai un lunch dans 20 minutes – …

Et pourtant. Il a les yeux qui brillent à l’annonce des règles, il espère, il tente, il se demande si j’ai bien compris l’énoncé quand je ne suis pas certaine de trouver immédiatement la Jungfrau sur le tableau qu’il vient de déplier…

Ne change rien Jonas. Et promis, nous ferons d’autres RDV pour que je sois incollable face aux clients qui voudront acquérir toute cette malice, cette ingéniosité, cette envie de partager un moment ludique et de partage de connaissances.